Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un peu de tout, beaucoup de moi : Animaux, photographies, poèmes, recettes, etc....

Lloseta

Je viens vous expliquer la préoccupation qui me perturbe depuis 02 mois….
Le 20 août, ma petite Rumba nous quitte dans une crise d’urémie à l’âge de 15 ans.
Très vite, je décide, non pas pour la remplacer, mais pour combler le vide qu’elle laisse dans ma vie, d’adopter un petit chiot. Sans hésitation mon choix se porte sur un caniche mais je souhaitais un caniche noir car Rumba était champagne et je voulais éviter de reprendre la même couleur.
J’ai fait de nombreuses recherches sur Internet et comme je le soupçonnais : les portées de caniches se font rares… Finalement, début septembre, je trouve deux annonces du même éleveur : deux portées nées à une semaine d’écart et dans une des portées, deux femelles noires. L’élevage se trouve à 370 km de la maison donc ce n’est pas trop loin.
J’appelle pour en savoir plus : il reste une petite femelle noire (l’autre est décédée le lendemain de sa naissance). On se met d’accord et je décide d’aller lui rendre visite deux jours plus tard.
Le vendredi 04 septembre, je rencontre donc, pour la première fois, ma petite puce. Avec l’éleveuse nous faisons les papiers, je verse un acompte et je lui donne le nom de Lloseta.
Je lui avait apporté un petit joujou, je voulais lui laisser quelque chose avant de la revoir.
Toutes les semaines, je demande des nouvelles, je reçois des photos, je suis l’évolution de ma petite canichette à distance.
Je passe la voir le 02 octobre en descendant en vacances en Espagne pour deux semaines car l’élevage est sur ma route.
Il était prévu, en accord avec l’éleveuse, que je pouvais la prendre le dimanche 18 octobre lors de mon retour de vacances. Elle aurait 02 mois le 19 octobre.
Le vendredi précédant ce fameux dimanche, donc j’étais encore en vacances, je reçois un mail de l’éleveuse m’annonçant que ma petite Lloseta est chez son vétérinaire et qu’elle ne va pas bien du tout. En lisant ça, je suis dévastée, donc c’est ma mère qui appelle pour en savoir un peu plus. Il paraît qu’elle ne va pas bien depuis quelques jours et que là, ça ne va pas du tout. et elle nous dit qu’elle nous rappelle vers 18h00 après avoir eu des nouvelles par le vétérinaire. Et quand elle rappelle, comme prévu, c’est pour m’annoncer que ma Lloseta serait partie au paradis des toutous : soi-disant, un problème au foie…. Je pense quand même qu’elle aurait pu me prévenir en début de semaine qu’elle n’allait pas bien… pour me préparer au pire…. Elle me dit qu’elle a gardé, pour moi, une petite caniche champagne de la portée de la semaine précédente. Bah tiens comme c’est bizarre…
Je raccroche ne sachant plus trop où j’en suis. Une chose est sûre, la fin de mes vacances est fichue. Ne comprenant pas pourquoi il m’arrive encore cela après le décès de Rumba. Trop c’est trop. J’en discute avec ma Maman et on décide de prendre la petite puce qui nous attend, bien qu’elle soit champagne comme Rumba.… Je renvoie un mail à l’éleveuse lui disant que comme convenu nous passerons dimanche la chercher.
Je redoute un peu de me rendre où j’ai passé de brefs mais intenses moments avec ma Lloseta, mais… Loona m’y attend.
Je pense que beaucoup diront que je n’aurais pas dû reprendre un chien chez cette éleveuse pour diverses raisons.
J’en viens à la raison de ce texte. Depuis ce 16 octobre, je me pose une question qui me perturbe énormément : Lloseta est-elle bien morte ou l’éleveuse a t’elle eu une proposition financière plus intéressante ? Et comme elle devait se douter que je prendrais quand même l’autre toutou, elle n’aurait pas hésiter à répondre à l’appât du gain. Il faut dire que les caniches noirs sont bien plus rares que les abricots/champagnes. Par exemple chez elle, sur 09 chiots nés à une semaine d’écart, il n’y avait que 02 noirs dont une qui n’était pas viable. Et là, fin novembre et début décembre, à nouveaux, deux portées et aucun caniche noir.
Comment avoir la certitude que ma Lloseta est bien décédée et non pas qu’elle a été adoptée par quelqu’un d’autre. Pour moi, je le vis comme la perte d’un de mes autres chiens. Bien sûr, je ne l’ai tenue dans mes bras que 02 courts moments, mais elle faisait déjà partie de la famille. J’avais tout préparé à la maison avant notre départ en vacances : panier, gamelles, etc… En vacances, j’avais acheté un joujou et un paquet de croquettes. Bien sûr tout cela a été pour la petite Loona que j’aime plus que tout, mais il n’empêche que j’étais déjà très attachée à Lloseta.
Que pourrais-je faire pour m’enlever cette incertitude de l’esprit ?
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Non, on ne peut pas oublier ce mystère.
Répondre
M
C'est surtout Lloseta qu'on n'oubliera pas...